05 mars 2006

L'Elue

Une fois n'est pas coutume, quelques extraits d'un ouvrage (américain) de littérature pour la jeunesse. [Kir vit dans un monde brutal où les "minots" ont la vie dure, surtout les orphelins. Heureusement, Kira possède un don qui la sauvera avant de l'enchaîner...] "Les histoires que tu racontes aux minots, les tableaux que tu crées avec les mots - et avec le fil à broder ! Les broderies que tu fais ! Elles sont différentes de toutes les broderies que j’aie jamais vues. Bien plus belles que... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mars 2006

Boileau

Hâtez-vous lentement; et, sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage: Polissez-le sans cesse et le repolissez; Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.Boileau, L'Art poétique (1674), 171-74. Cela se passe de commentaire; à chacune de choisir de se sentir ou non concernée...
Posté par Le Clown navet à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2006

Le roman de Jacqueline

De la naissance d'une passion pour les petits riens textiles, de l'apprentissage comme imitation indisciplinée, de la découverte d'un style, forcément personnel et unique: "Dès lors, je me confinai dans la véranda où Madame Lavaur s'absorbait souvent dans d'interminables travaux d'aiguilles. Près de son époux, elle passait une heure, au moins, chaque après-midi, à broder des nappes fleuries ou à coudre d'immenses patchworks. Ce travail-là surtout me passionnait, j'en surveillais l'évolution : du minuscule carré que... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mars 2006

Sampler autobiographique

Courez chez Shantti Partage, blogue inventif d'une brodeuse pas maladroite (la galerie de photos de ses ouvrages vaut le détour-faites vous un thé!).Shantti nous montre un sampler trouvé au Victoria & Albert Museum, une broderie autobiographique!Voici ce qu'elle en dit: "Elisabeth Parker est née en 1813 et a vecu avec ses parents jusqu'à ce qu'elle travaille très jeune. Elle dit ne pas pouvoir écrire donc brode à toutes petites croix rouges les doutes, les chagrins qui l'habitent. Ses employeurs la traitent de... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 11:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 mars 2006

Wabisabi - Occasional Knitting References

Nous ne sommes pas les seules à recueillir les mentions du textile dans les oeuvres littéraires! Au fil de ses lectures, Katherine Matthews relève les passages où il est question de tricot. Elle nous en fait part sur son blogue (en anglais), sous la rubrique intitulée Occasional Knitting References.  Le tricot est partout!
Posté par Kajin à 23:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mars 2006

Fileuses de lune

« Il n'y a pas de plus beau fil que celui des fileuses de lune. Au matin le soleil les ramasse sur les prés humides pour tisser sa chevelure. » Antoine de Marville, Ariane et les autresMerci Anne pour cette contribution!
Posté par Le Clown navet à 18:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 février 2006

Proverbe

C'est au bout de la vieille corde qu'on tisse la nouvelle. Merci Anne pour cette contribution!
Posté par Le Clown navet à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2006

Le Crève-Cévenne 3

Où l'on apprend qu'il est bien difficile d'abandonner la culture du vers à soie, pour le petit crépitement qu'il produit lorsqu'il mange, parce qu'il est merveilleux de dérouler l'unique fil de soie qui constitue le cocon, mais surtout arce que c'est l'occasion de décoconner entre voisins!"- les gens s’obstinent à faire quelques cocons : dix, quinze, vingt comme ça pour faire voir aux enfants soi-disant. En fait je crois que c’est surtout parce que ça leur fait plaisir : ils les ont toujours... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 février 2006

L'Eternité n'est pas de trop

« C’est d’ailleurs bien la première fois que Dao-sheng tient dans la main un objet secret dont l’aspect intime d’emblée l’émeut... Le paquet enveloppé de papier contient, de forme rectangulaire, un sac rose à peine plus grand qu’une main, fermé par de fins boutons. Du sac il sort un ouvrage plié en deux, entièrement brodé. La broderie représente une scène d’eau couleur vert pâle, semée par-ci par-là de plantes aquatiques. Au premier plan se dresse une fleur, une orchidée, plus loin, près de l’autre rive, un lotus blanc. Entre... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 février 2006

Le Colporteur

"Qu’il laisse entendre ici son nom, celui qui se dépouillait de tout, même du rien de la gloire.Fils de tailleur, tailleur d’air lui-même, il cousait ses phrases pour les plus pauvres, non pour les gens de robe et de pourpre : Guillem Figuera"Bobin, le colporteur Tiens tiens, du Bobin. Merci Anne pour cette contribution!
Posté par Le Clown navet à 11:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]