25 novembre 2006

Dentelle

Sur les vieilles roses Du couvre lit J'entends les choses d'ici Dehors explose Le genre humain Sans même une cause Pour rien Dentelle Sur un fil de lin Dentelle Rien ne nous retient Juste en équilibre Comme les points fragiles De dentelle Dans la même pose Celle des enfants Les paupières closes Qui chantent... Dentelle Sur un fil de lin Dentelle Rien ne nous retient Juste en équilibre Comme les points fragiles De dentelleLes Innocents, Dentelle On peut écouter un extrait sur ce site (attention les... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 août 2006

Complainte d'épouse

La petite chinoise qui a "inventé" la complainte anonyme suivante ne trouve pas que les ouvrages de dame soient de tout repos! Complainte d'épouse Vers le sud, vers l'est deux paons s'envolentTous les cinq li* tournent et virent...A treize ans je savais tisser la soie:A quatorze j'ai appris à tailler un vêtementA quinze ans je jouais de la cithare à vingt cinq cordesA seize ans je déclamais les Chants et les TextesA dix sept ans je devins votre épouseEt mon coeur est sans cesse rempli... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2006

L'Entrecôte

L'Entrecôte A l'atelier qui bourdonne comme une ruche, la pauvre Lisette sanglote en travaillantCar son vieux père i'est mort de la coqu'luche, elle reste seule pour nourrir chinq enfantsDix petits pieds réclament des chaussures, la neige tombe il va surement faire froidTout en cousant pour les riches créatures, la petite main sent frissonner ses doigtsEt dans son estomac que torture la faim, elle sent que grandit la peur du lendemainC'est pour pouvoir acheter l'entrecôte, qui nourrira les chères têtes blondesQu'elle... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 10:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 mai 2006

Le chant des canuts

Le chant révolutionnaire des canuts, ouvriers exploités du dix-neuvième siècle, ici. Merci, Marie, pour cette contribution! Le moteur de recherche aux jumelles bien réglées nous apprends qu'un roman (2002) de Louis Muron, journaliste et critique littéraire, porte ce titre, qui retrace la lutte des canuts. Je ne l'ai pas lu, je n'en fait donc aucune publicité, mais il me semble que cela pourrait tenter celles d'entre vous qui aiment l'histoire...
Posté par Le Clown navet à 10:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 mai 2006

Berceuse de Mozart

Jacqueline constitue la preuve vivante que la tradition des chansons de toile n'est pas morte! Là voilà qui fredonne, sur sa broderie de fleur Lesage -mais quel modèle quel modèle?- une berceuse que lui chantait sa mère, tradition familiale qui lu paraît, sans doute bien à tort, pouvoir expliquer le climat pluvieux du Nord! Elle trouve cette version, arrangée par F. Imbert: Petit prince est au litDans son nid l´oiseau s´est blottiEt la rose et le souciLà-bas vont dormir aussiLa lune qui brille aux cieuxVoit si tu fermes... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 10:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 mai 2006

Trouble (Coldplay)

O no, I see,I spun a web, it's tangled up with me,And I lost my head,The thought of all the stupid things I said,O no what's this?A spider web, and I'm caught in the middle,I turned to run,The thought of all the stupid things I've done, I never meant to cause you trouble,And I never meant to do you wrong,And I, well if I ever caused you trouble,O no, I never meant to do you harm. O no I see,A spider web and it's me in the middle,So I twist and turn,Here I am in love in a bubble, Singing, I never meant to cause you... [Lire la suite]
Posté par Kajin à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2006

Berdolavî

Au Kurdistan, tout en filant, les femmes chantent a capella de brèves complaintes ancrées dans le quotidien, les "berdolavî". Ce terme signifie "chanson de devant le rouet", ce qui ne rappelle nos "chansons de toile" déjà évoquées sur dentelles d'encre (ici). Anne a trouvé sur la toile les informations suivantes: "Les Berdolavî ou "chansons de devant le rouet" (chansons de toile), que les jeunes filles et les femmes fredonnent tout en filant leur étoupe ou en tissant leurs tapis,... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2006

La Chanson des dentellières

La Chanson des dentellières Valse en do majeur Oui nos aïeules dans leurs veillesPendant le cours des longs hiversJadis ont tissé ces merveillesCélèbres dans tout l’universParures sous leurs mains éclosesInimitable floraisonSemis de Jasmin et de RosesDentelles de point d’Alençon Refrain Jolies ornaises, AlençonnaisesTissez, tissez comme autrefois,Car vos dentelles sont les plus jolies.Ornaises, Alençonnaises,Tissez-les de vos jolis doigtsJolies Ornaises, AlençonnaisesTissez, tissons les plus bellesTissez comme autrefoisJolies... [Lire la suite]
Posté par Kajin à 10:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 mai 2006

Laurent Voulzy

Quand Voulzy parle couture, s'est pour rendre grâce à Mary Quant inventrice (?) de la mini-jupe... Oyez, oyez C'est mon histoire que je chante Oyez, oyez En ce temps-là, Je n'avais jamais cassé De guitares encore, Jamais volé de disques Au drugstore. La maison des jeunes C'était pas Hollywood, On n'avait pas Bardot, Pas Nathalie Wood, On jouait "Telstar" Nos nunuches platoniques, Qui nous envoyaient Des baisers romantiques... C'était doux, Les bords de Marne l'été Et l'amour Qu'on n'osait pas... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 avril 2006

Mon père

Mon père (frappé sur ses cuisses) m'a donné(frappé dans ses mains)    EnvoyéDes rubans (frappés mains droites), desdentelles (frappé main gauche)Mon père m'a donnéDes rubans satinésPourquoi t'a-t-il donnéDes rubans, des dentellesPourquoi t'a-t-il donnéDes rubans satinés?Pour faire des jarretièresÀ ma vieille grand-mèreMon père m'a donnéDes rubans satinés Merci Anne pour cette contribution!Courrez sur le site d'Anne, un tas de mises à jours textuelles et textiles...
Posté par Le Clown navet à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]