27 octobre 2008

La Pharmacie de Platon

"Un texte n'est un texte que s'il cache au premier regard, au premier venu, la loi de sa composition et la règle de son jeu. Un texte reste d'ailleurs toujours imperceptible. La loi et la règle ne s'abritent pas dans l'inaccessible d'un secret, simplement elles ne se livrent jamais, au présent, à rien qu'on puisse rigoureusement nommer une perception.Au risque toujours et par essence de se perdre aussi définitivement. Qui saura jamais telle disparition?La dissimulation de la texture peut en tout cas mettre des siècles à défaire... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 17:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 juillet 2008

Tissé par mille

Fin du bref exposé radiodiffusé (hihihi ça sent la naphtaline ici) par Camille Laurens:"Vous me direz que de nos jours le texte tend à céder le pas au Texto, son rejeton laïc. Si le Texto relève souvent du harcèlement textuel, il reste une façon de tisser des liens; le tressage certes est différent, la fabrication plus rapide, l'usage beaucoup plus pratique: le Texto, c'est du synthétique.Je voulais continuer un peu, évoquer les grands rhapsodes qui brodèrent pour nous 'ces entrelacs distants où dort un luxe à inventorier'.... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 12:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juin 2008

Tissé par mille

Extrait du même billet, qu'il faudrait reproduire intégralement:"La littérature est au texte un peu ce que le Marché Saint-Pierre est au textile - il y en a pour tous les goûts: le grain des mots, plus ou moins serré, lâche ou lisse, produit des sensations fort diverses, des voluptés plus ou moins raffinées: on trouve des étoffes grossières, de vulgaires torchons, et même des tissus d'âneries. Certains font dans la dentelle ou le brocart, quelques-uns jouent sur du velours, d'autres, on a beau les examiner de près pour en... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 07:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 juin 2008

Tissé par mille

"Le mot 'texte' est de la même famille que le mot 'textile', du latin textus, qui veut dire 'tissé'.Que le texte soit un tissu, on ne s'en souvient guère parce qu'on oublie comment il est fait: d'un entrelacs de mots et de silences, de sons et de sens. La littérature, numéro un de l'artisanat textuel, en a depuis longtemps éprouvé les techniques: comment tramer une histoire policière, tisser une intrigue amoureuse, filer une métaphore, nuer un drame ou broder des légendes, cent fois sur le métier elle remet son ouvrage, dévidant... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 mai 2008

Femmes qui courent...

Dernier extrait de cet essai à la Bruno Bettelheim:"J'aime énormément cette tâche initiatique qui requiert d'une femme qu'elle nettoie les personae, les signes vestimentaires de l'autorité de la grande Yaga de la forêt. Ce faisant, l'initiée verra de quelle manière sont cousus les habits de la persona. Elle aura bientôt un peu de ces personae qu'elle pourra placer dans ses placards, auprès des autres qu'elle a façonnées au cours de son existence.On imagine facilement que les marques d'autorité de Baba Yaga - ses vêtements - sont... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2008

Baba Yaga

Baba Yaga a déjà pointé le bout de son maléfique nez sur dentelles d'encre, en 2005 - cela ne rajeunit guère notre blogue collaboratif...La revoici, citée par Clarissa Pinkola Estés, dans une métaphore textile et ménagère... étonnante: "Baba Yaga est le modèle à suivre pour être fidèle au Soi. Elle apprend à la fois la mort et le renouveau. Dans le conte, elle enseigne à Vassilissa à prendre soin de la maison du féminin sauvage. C'est un fabuleux symbole que de laver les vêtements de Baba Yaga. Dans certains pays,... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 09:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 mai 2008

Pantalon

Début 1945, Samuel Beckett choisit pour formuler le titre du texte qu'il écrit à l'occasion de l'exposition d'Abraham et de Gerardus van Velde respectivement aux galeries Mai et Maeght, une plaisanterie qu'il reprendra douze ans plus tard dans Fin de partie: LE CLIENT : Dieu a fait le monde en six jours, et vous, vous n’êtes pas foutu de me faire un pantalon en six mois.LE TAILLEUR : Mais, Monsieur, regardez le monde, et regardez votre pantalon. Samuel Beckett, Peintres de l’empêchement. Première publication dans la revue... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2008

Femmes qui courent...

"- la Femme Sauvage vous appartient. Elle appartient à toutes.         Pour la trouver, les femmes doivent faire retour à leur vie instinctive, à leur savoir le plus profond. Commençons donc par remonter à l'âme sauvage. Laissons-la redonner chair à nos os par son chant. Dépouillons-nous des oripeaux qu'on nous a donnés. Enfilons le manteau authentique de l'instinct et de la connaissance. Infiltrons les terres psychiques qui nous ont un jour appartenu. Ôtons nos pansements. Le remède est prêt.... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 février 2008

Débat...

Pas à proprement parler de citation littéraire, aujourd'hui, mais une réflexion car la dernière contribution de Jacqueline, extraite de la préface de Jean-Pierre Néraudeau aux Métamorphoses d'Ovide, fait écho à une série d'articles ou de débats qui m'ont frappée et récemment, tendant à montrer que la place de ce que nous appelons, faute de mieux, art textile, et même si ce terme n'est justement pas toujours approprié, continue de faire débat aujourd'hui.Désolée, ceci se passe en territoire anglophone où, bien qu'il existe deux termes... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
03 février 2008

Les Métamorphoses - 2

Encore trouvé dans la préface des Métamorphoses d'Ovide chez Folio: "Ovide a donc assemblé des histoires empruntées aux poèmes mythologiques, à la poésie didactique, à l"épopée, à la tragédie, et il les a encadrées de deux textes philosophiques; l'ensemble présente de ce fait des tons multiples, élégiaque, idyllique, tragique, épique, qui souvent interviennent en rupture avec le sujet qui a été traité par les poètes antérieurs dans une autre tonalité. Difficile à nommer, l'oeuvre présente une structure en ... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]