28 février 2008

La Dame blanche

Nouvel extrait de la biographie romancée d'Emily Dickinson dans laquelle Bobin cherche à se retrouver lui-même: « La vie n’est que l’étoffe d’une méditation dont elle défait jour après jour les plis pour en découvrir le rayonnant motif ». Christian Bobin, La Dame blanche. Merci Anne pour cette contribution!
Posté par Le Clown navet à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 février 2008

Débat...

Pas à proprement parler de citation littéraire, aujourd'hui, mais une réflexion car la dernière contribution de Jacqueline, extraite de la préface de Jean-Pierre Néraudeau aux Métamorphoses d'Ovide, fait écho à une série d'articles ou de débats qui m'ont frappée et récemment, tendant à montrer que la place de ce que nous appelons, faute de mieux, art textile, et même si ce terme n'est justement pas toujours approprié, continue de faire débat aujourd'hui.Désolée, ceci se passe en territoire anglophone où, bien qu'il existe deux termes... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
14 février 2008

Petit point de St Cyr

I un petit point de biais par-devant puis II deux pas de coté en pivotant légèrement, III un petit point de biais par-devant, I deux pas en arrière en se retournant, II un petit point de biais en avant et III deux pas en arrière en pivotant, I un petit point de biais par-devant puis II deux pas de l'autre coté et à nouveau III un petit point de coté puis on recommence, I deux pas de l'autre coté, ... couvrir la chaîne en descendant et... ... la trame en montant! Menuet chantant le petit point de St Cyr, donc on peut... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 07:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 février 2008

Les Adieux à la Reine - 3

Si vous avez, comme moi, un "cahier d'inspiration", cet extrait est pour vous - mais attention, il faudrait songer à le rebaptiser d'un titre plus royal... La Reine, notoirement moins pieuse que son époux, ne semble pas partager l'amour du dénuement de la famille d'aristocrates désargentés de sa lectrice...Un jour que celle-ci est occupée à lui lire Félicie, de Marivaux, La Reine, pourtant férue de théâtre, l'interrompt..."Sur quoi la Reine en eut assez. Elle avait aperçu, parmi les livres que j'avais mis sur la... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 février 2008

Les Adieux à la Reine - 2

Autre extrait des mémoires fictionnelles de la lectrice de Marie-Antoinette..."J'en suis convaincue - et ce ne sont pas les dernières images que j'emporterai de ce monde qui pourraient me persuader du contraire-, l'humanité ne progresse pas. Elle redispose autrement, selon d'autres convenances, d'après des aspirations différentes. Le système de la hiérarchie des castes avait ses défauts, mais celui de l'oppression par l'argent ne me semble pas préférable. L'obsession de s'enrichir... Il existe des banques maintenant. Ce sont,... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2008

Les Adieux à la Reine

La lectrice Marie-Antoinette, en exil à Vienne, se remémore ses derniers jours, en compagnie du couple royal et de la Cour, à Versailles, splendeur crasseuse et malodorante..."Là où se décidait la Mode. Et tant pis si l'on portait parfois des dentelles mangées par les souris: elles inventaient, malignes, un nouveau point."Chantal Thomas, Les Adieux à la Reine, Seuil, 2002.
Posté par Le Clown navet à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 février 2008

Les Métamorphoses - 2

Encore trouvé dans la préface des Métamorphoses d'Ovide chez Folio: "Ovide a donc assemblé des histoires empruntées aux poèmes mythologiques, à la poésie didactique, à l"épopée, à la tragédie, et il les a encadrées de deux textes philosophiques; l'ensemble présente de ce fait des tons multiples, élégiaque, idyllique, tragique, épique, qui souvent interviennent en rupture avec le sujet qui a été traité par les poètes antérieurs dans une autre tonalité. Difficile à nommer, l'oeuvre présente une structure en ... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2008

Les Métamorphoses

Jacqueline relit, en famille, Les Métamorphoses d'Ovide. O surprise, au détour d'une préface , cette remarque: "Ovide suit avec des mots les passions bouleversantes et recueille ce sable noir qu'il enferme dans l'écrin précieux de ses phrases. Ainsi tient-il captifs d'étonnants secrets que la psychanalyse a cru retrouver et qu'une démarche socratique  d'interrogation des êtres arrache à leur profondeur abyssale. Et il les tient, ces secrets dans la  nasse que constituent les fils de ces récits comme... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 07:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]