27 janvier 2008

Une Rivière sur la lune - 3

Doc Homer, le père de l'héroïne est muré dans ses difficultés: "Sa famille forme une toile de femmes mortes et vivantes avec lui au centre, comme une araignée mue par des instincts différents. Il est étendu, muet, n'entendant qu'à la façon tactile qu'a une araignée d'entendre, touchant les fils de la toile de l'extrémité de ses longs doigts étendus, à l'écoute. A l'écoute de la vie piégée." Barbara Kingsolver, Une Rivière sur la lune. Merci Anne pour cette contribution en cascade!
Posté par Le Clown navet à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 janvier 2008

Une Rivière sur la lune - 2

Dans ce roman, le "Club des couseuses-râleuses" (voici un projet qui pourrait faire des émules!!) parvient à sauver la ville de Grace des projets d'une société minière. Bref, le pot de terre contre le pot de fer, ou plutôt, peut-être, la courtepointe ravaudée contre le col de dentelles!"Emelina m'apporta une nappe bleue, brodée, qu'elle déploya comme une petite voile"Décidément, il faudrait que j'aille lire Barbara Kingsolver, qui a l'art d'animer d'une vie propre, du souffle de la nature, les petits objets... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2008

Une Rivière sur la lune

"Les branchages de chèvrefeuille cédaient avec le son particulier que font les fils de couture d'un tissu pourri" Barbara Kingsolver, Une Rivière sur la lune. C'est avec cette citation belle et bizarre que nous inaugurons une série d'extraits de ce roman qui évoque les Indiens d'Amérique, ces "native Americans", et que nous propose Anne, infatigable lectrice!
Posté par Le Clown navet à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2008

Manuscrits d'Emily Dickinson

Interpelée par le scoop d'Anne qui m'écrit qu'Emily Dickinson avait des cahiers dans lesquels elle brodait des illustrations de ses poèmes, je suis allée fureter sur la toile. Hélas, aucune photo de ce que j'imagine être des petits bijoux... Mais quelques exemples de l'écriture de la poétesse: son écriture est rythmée par un usage des majuscules tout personnel ainsi que par de nombreux traits de tailles et d'inclinaisons différentes: son écriture elle-même semble brodée! Editing Emily Dickinson (site d'une université américaine)
Posté par Le Clown navet à 07:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 janvier 2008

Cosmétique de l'ennemi

Encore une contribution d'Anne, sans qui Dentelles d'encre ne serait pas Dentelles d'encre! Merci pour ton enthousiasme et ta fidélité! Dans Cosmétique de l'ennemi, l'un des deux personnages se nomme Textor Textuel: " - Le mot 'texte' vient du verbe latin texere qui signifie 'tisser'. Comme quoi, le texte est d'abord un tissage de mots. - En somme, votre prénom signifie 'tisserand'? - J'y verrais plutôt le sens second, plus élevé de 'rédacteur': celui qui tisse le texte. Dommage qu'avec un  nom pareil, je ne sois... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2008

Voeux de mariage

"Maintenant l'amour doit apprendre la patience et le pardon,la confiance et la sincérité,la générosité et la constance,le courage et la volonté de partage.Tous ces fils dont est faite l'étoffe du mariage." Charlotte Granier Il y a du mariage dans l'air, chez les Gailhbaud, en 2008 comme en 2007. Merci Anne pour cette contribution!          Cette déclaration de foi saura-t-elle inspirer celles d'entre-vous qui vont se passer la bague au doigt en 2008, celles qui l'ont déjà fait, ou... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 01:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]