31 juillet 2007

'Les pleurs de mon métier'

Dernier rescapé du Conservatoire des Vieux Métiers du Textile: Les Pleurs de mon métier                      Ce vieux métier où mon grand-père         A tissé ses pièces jadis,         Mon pauvre vieux, je désespère         De le voir aux mains de mon fils.         Mon vieux métier que j'aime, pleure         De se voir ainsi délaissé... ... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 juillet 2007

'La chanson de ma cousine Mariette'

La  chanson de ma cousine Mariette                      Je vois aller la Fabrique         Rien ne me rend plus content         Tous les gens de la boutique         Tournent devant très souvent         Je puis rimer sans rien craindre         Puisqu'en ces heureux moments         Mes cartons et mon cylindre ... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2007

'Ma navette'

Ma navette                     Un canut qu'un temps de disette         Forçait à chanter tous les jours         Disait à sa chère navette         Objet de ses meilleurs amours :         La morte , hélas ! a remplacé la presse         Où ton travail entretient mon bras,         Et aujourd'hui que nous n'avons plus de... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 juillet 2007

Les canuts

Et enfin, ne le savons-nous pas - "C'est pas d'arregarder son métier qu'avance la besogne, c'est d'y faire."
Posté par Le Clown navet à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2007

Les canuts

Fermeture du site "Conservatoire des Vieux Métiers du Textile" - pourquoi?Vite, sur l'appel au secours d'Anne, j'en sauve quelques perles - ici une expression de canut: "En voyant la façure on juge le canut" Région Lyon : La façure est la partie du tissu qui vient juste d'être tissée. C'est sur leurs actes qu'on juge les hommes. Merci, Anne, pour ce sauvetage!
Posté par Le Clown navet à 08:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 juillet 2007

La Chambre (encore)

Sur les conseils d'Anne à qui je cassais les oreilles avec les biographies de Marie-Antoinette de Stefan Zweig et, presque un siècle plus tard, d'Antonia Fraser, j'ai lu La Chambre dont elle nous a déjà proposé un extrait. Passionnant d'avoir cette fois un point de vue délibérément romancé (les biographies, même quand elles feignent de l'ignorer, sont dangereusement à cheval entre histoire et fiction, ce qui contribue sans doute à leur charme) non sur Marie-Antoinette mes sur son fils - dont il est très peu question chez Zweig et... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 10:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 juillet 2007

L'éloge de la solitude

"La solitude est d'abord une heureuse coïncidence avec soi-même. Elle me fait penser à la tunique sans couture que, selon les Evangiles , Jésus portait: ce vêtement très simple qui couvre une royauté peut être déchiré, sali, mais nul ne peut faire qu'au départ il ne fût d'une seule pièce et quoiqu'endommagé, ne le restât. Nous agissons souvent de façon  inverse, tâchant de nous fabriquer une tunique en assemblant diverses pièces de tissu. Nous essayons de mettre dans notre existence une harmonie ou une... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juillet 2007

Dentelles photographiques

Vous souvenez-vous de la dentelle de crêpe photographiée par Anne?Elle s'entendrait bien avec ma dentelle de fanes de radis, résultat de ma première expérience de papier végétal!
Posté par Le Clown navet à 07:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 juillet 2007

Pays perdu

Marie-Hélène nous propose uue contribution, extraite de Pays Perdu, de Pierre Jourde, "déjà lu l'an passé et relu en ce moment, après condamnation de certains habitants du village, qui, mécontents de la façon dont l'auteur les avait  racontés, l'avaient agressé alors qu'il revenait passer  en famille ses vacances au hameau ( voir Le Monde du 7/7/07 et un article paru il y a peu, date oubliée...)A la relecture, ce qui me semble confirmé, c'est l'amour, l'affection,  de l'auteur pour le village et... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2007

Biffures

Dans son autobiographie, Michel Leiris se souvient du moment où de magique, le langage lui est apparu comme social. Rattrapant un jouet qui venait de tomber et découvrant qu'il n'était pas cassé, le voici qui s'écrit "reusement"; ses parents le reprennent: "heureusement" et il découvre que ce qu'il prenait pour un mot magique car personnel est en fait un dérivé d' "heureux" et donc, un mot qui appartient à tous, socialisé..."Ce mot mal prononcé, et dont je viens de découvrir qu'il n'est pas en... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]