Dans son autobiographie, Michel Leiris se souvient du moment où de magique, le langage lui est apparu comme social. Rattrapant un jouet qui venait de tomber et découvrant qu'il n'était pas cassé, le voici qui s'écrit "reusement"; ses parents le reprennent: "heureusement" et il découvre que ce qu'il prenait pour un mot magique car personnel est en fait un dérivé d' "heureux" et donc, un mot qui appartient à tous, socialisé...

"Ce mot mal prononcé, et dont je viens de découvrir qu'il n'est pas en réalité ce que j'avais cru jusque-là, m'a mis en état d'obscurément sentir - grâce à l'espèce de déviation, de décalage qui s'est trouvé de ce fait imprimé à ma pensée - en quoi le langage articulé, tissu arachnéen de mes rapports avec les autres, me dépasse, poussant de tous côtés ses antennes mystérieuses."

Michel Leiris, Biffures, Gallimard, 1948.