30 décembre 2006

Meilleurs voeux

Qu'elle vous soit douce mais stimulante aussiRiche de lectures enthousiasmantes et d'expériences textiles passionnantesMerci pour vos visites et vos commentaires, pour vos contributions et votre enthousiasmeC'est grâce à vous toutes, chères contributrices, fidèles ou occasionnelles, que Dentelles d'encre vit sur la toile.Toutes mes excuses pour le calme qui règne en ce moment sur ce bloguemais Canalblog dysfonctionne -plusieurs fonctionnalités sont défaillantes -ce qui explique le retard avec lequel ce message est publié!... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 décembre 2006

Dentelles

Jacqueline est donc déclarée grande gagnante de notre jeu concours rébus de brodeuse: la solution de l'énigme est: Le point dit de Chantilly est plus fin que le point dit de Valenciennes
Posté par Le Clown navet à 09:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 décembre 2006

La chanson du tisserand de lin

Myriam est tombée sur ce monument de la chanson populaire, rime riche en prime, en feuilletant un catalogue du Printemps, « Les Grands Magasins du Printemps sont les plus élégants de Paris »dit la brochure! La chanson du tisserand de Lin  En chantant, je tisse la toile La toile forte de la voile Que bientôt aux plages lointaines Le vent poussera sur les flots Avec les vaillants capitaines Et les vigoureux matelots  Glisse, glisse ma navette Entre les fils croise ton fil Quand... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 décembre 2006

Madame Bâ

"Raconter ressemble tant à coudre : on assemble, on brode, on accorde, on faufile, on relie, on tisse..." Erik Orsenna, Madame Bâ.Merci Sylvie L. pour cette piqûre de rappel des liens intimes entre textes et textiles!Délires textiles de Sylvie L. ici, Leçons de choses textuelles et textiles icisans oublier l'incontournable Histoires de boîte à couture.
Posté par Le Clown navet à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2006

La Loïe Fuller

"Est-il, en revanche, possible d’oublier cette femme qui trouve la danse de son époque ? Une grosse américaine, assez laide et à lunettes, debout sur une trappelentille, manœuvre avec des perches des flots de voile souple, et sombre, active, invisible, comme le frelon dans la fleur, brasse autour d’elle une innombrable orchidée de lumière et d’étoffe qui s’enroule, qui monte et s’évase, qui ronfle, qui tourne, qui flotte, qui change de forme, comme la poterie aux mains du potier, tordue en l’air sous le signe de la ... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2006

Thoreau

Dans le plus pur "esprit de noël", toujours par l'inventeur de ce merveilleux concept, la désobéissance civile: "I am sure that there is greater anxiety, commonly, to have fashionable, or at least clean and unpatched clothes, than to have a sound conscience." "La plupart des gens désirent bien plus avoir des vêtements à la mode; ou du moins propres et sans raccommodages, que d'avoir la conscience nette."Henry David Thoreau, Walden. (plus sur Walden ici) Courez vite lire l'ensemble du... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 07:44 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

12 décembre 2006

Thoreau

“I would rather sit on a pumpkin and have it all to myself, than be crowded on a velvet cushion." "Je préférerais m'asseoir sur un potiron et le posséder bien à moi que d'être à plusieurs sur un coussin de velours."Henry David Thoreau, Walden. Merci, romantique Anne, pour cette contribution! Thoreau, une idole aux Etats-Unis, a son blogue, quoique passé dans l'au-delà depuis un bon moment. Pour celles qui avaient du mal à imaginer un exemple de prosopopée, terme avec lequel on nous torturait en cours de... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 décembre 2006

La brodeuse

Trouvé par Anne au fil de ses promenades sur la toile, ce poème: Sous la coiffe opaline s'évasent en douceurDes fils de lumière aux reflets irisés. Posée, sur l'acajou précieux d'une petite table,Tendue à l'extrême dans des cerceaux de bois,Une blanche batiste ceinturée de dentelle,Dévoile pudiquement sa fantaisie de points.Délicatement brodées sur le cœur de la toile,Deux initiales aux jambages élégants et racésS'enlacent et s'élancent en arabesques finesRetenue prisonnière dans un fil de l'ouvrage,Une aiguille minuscule, à la... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 12:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 décembre 2006

Bobin encore et toujours

"Le soleil traversant le rideau de la cuisine de ma mère, en détache une dentelle d'ombre finement vibrante qu'il accroche au mur. La fin du jour décroche sans état d'âme ce pur chef d'oeuvre." Christian Bobin, Une Bibliothèque de nuages, Lettres vives, 2006. Merci Anne pour cette contribution!
Posté par Le Clown navet à 08:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2006

Bobin

Dans un petit essai poétique, Bobin évoque ce qui nourrit son inspiration:"Les reines qui me visitent portent une robe de nuage à l'ourlet décousu, et des souliers de pissenlit"Christian Bobin, Une Bibliothèque de nuages, Lettres vives, 2006.Les souliers de pissenlit vont me hanter longtemps - mariage inattendu de deux choses que j'aime particulièrement sur cette terre! Merci Anne pour cette contribution!
Posté par Le Clown navet à 14:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]