29 novembre 2006

Photos de dentelles

Et si nous partagions des photographies de dentelles: dentelles de fil, dentelles animales, dentelles végétales, dentelles minérales, dentelles culinaires, dentelles humaines et autres formes plus inouïes encore de dentelles?J'aimerais rassembler les photos de dentelles que vous avez prises au gré de vos pérégrinations textiles ou non... Me les confierez-vous, en format image bien sûr?
Posté par Le Clown navet à 08:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

27 novembre 2006

Monsieur Garance

"'On devrait fabriquer des vêtements, dit Charlène, comme elles traversaient le rayon mercerie du grand magasin. - J'adore ce mot, dit Trudy. - Ce monde ? dit Charlène d'un ton dubitatif. - Non. Ce mot. Mercerie. - On pourrait s´acheter une machine à coudre à deux, dit Charlène, et aussi des canettes et des patrons et passer d´agréables soirées d´hiver à faire de la couture ensemble. Peut-être à la douce lumière de belles lampes à pétrole. On serait assises dans le rond de lumière dorée des ... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2006

Dentelle

Sur les vieilles roses Du couvre lit J'entends les choses d'ici Dehors explose Le genre humain Sans même une cause Pour rien Dentelle Sur un fil de lin Dentelle Rien ne nous retient Juste en équilibre Comme les points fragiles De dentelle Dans la même pose Celle des enfants Les paupières closes Qui chantent... Dentelle Sur un fil de lin Dentelle Rien ne nous retient Juste en équilibre Comme les points fragiles De dentelleLes Innocents, Dentelle On peut écouter un extrait sur ce site (attention les... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 novembre 2006

The Fire Sermon

Encore un peu de poésie... "Who then devised the torment?  Love. Love is the unfamiliar Name Behind the hands that wove The intolerable shirt of flame Which human power cannot remove. We only live, only suspire Consumed by either fire or fire. "T. S. Eliot, The Waste Land III. [Qui alors inventa ces tourments? L'amour.L'amour est le nom étrangeQui se cache derrière les mains qui tissèrentL'intolérable chemise de flammeQue la puissance humaine ne saurait ôter.Nous ne vivons, ne soupironsQue par le feu ou le feu... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2006

'La fileuse'

Une nouvelle contributrice, guidée par une bonne étoile ou par une fée lettrée vers dentelles d'encre nous offre ce superbe texte de Paul Valéry - dire que ce texte est superbe, c'est ne rien en dire, c'est rester à la surface d'un poème qui demande qu'on y plonge et qu'on se laisse emporter au gré de ses courants multiples: Assise, la fileuse au bleu de la croisée Où le jardin délicieux se dodeline; Le rouet ancien qui ronfle l'a grisée. Lasse, ayant bu l'azur, de filer la câline Chevelure, à ses doigts si faibles... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2006

Notre grand jeu concours: rébus

Anne G., entre deux devoirs pour l'Ecole des filles, pense à la récré: elle nous propose un petit interlude ludique.Saurez-vous résoudre ce rébus, textile, cela va sans dire! (c'est penché, mais n'en tenez pas compte, mauvaise manip' avec le scanner) Enregistrez votre réponse dans les commentaires - une seule réponse par participante, s'il-vous-plaît les filles, je ne voudrais pas être responsable d'une épidémie de méningites - La première à trouver la bonne solution recevra un prix: une ATC de la main de... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 07:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

17 novembre 2006

Sylvia Plath

"The air is a mill of hooks -Questions without answer" [ L'air est tissé d'hameçons,Zébré de questions sans réponse.] Sylvia Plath, 'Mystic." L'allusion textile est dans la traduction de Valérie Rouzeau, mais pas dans l'orignal. Poème dans son ensemble ici. Merci Anne pour cette contribution!
Posté par Le Clown navet à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2006

Sylvia Plath

Quand la poétesse se fait anguille: "I am lunglessAnd ugly, my belly a silk stockingWhere the heads and tails of my sisters decompose."Sylvia Plath, 'Zoo-keeper's Wife'[Je suis sans poumon,Et laide, mon ventre un bas de soieOù les têtes et les queues de mes soeurs se décomposent.]'La femme du gardien de zoo' Tout le poème, en anglais, ici.Plus sur Sylvia Plath, grande poétesse, femme brisée, ici en anglais et là en français ou encore là. Merci Anne pour cette contribution!
Posté par Le Clown navet à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 novembre 2006

La vie comme un tricot

La vie est comme un tricot   Dieu nous donne la laine et les aiguilles. Il nous dit:  "Tricote de ton mieux, une maille à la fois". Une maille est une journée sur l'aiguille du temps. Dans un mois, 30 ou 31 mailles; dans dix ans, 3650 mailles. Quelques-unes sont à l'endroit, d'autres sont à l'envers. Il y a aussi des mailles échappées, mais on peut les reprendre. Que de mailles manquées ! La laine que Dieu m'a donnée pour tricoter ma vie est de toutes les couleurs: Rose comme mes joies; Noire... [Lire la suite]
Posté par Le Clown navet à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2006

Ponge, encore

"Si l'araignée dégoûte, c'est à cause de ce corps mou dans un corselet élégant." Francis Ponge, "Insectes", Bourg, hiver 1942-43, Pages d'atelier.
Posté par Le Clown navet à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]