Tout broyer, tout imaginer, laisser dériver les paroles
    comme des couperets d’acier, comme des verbes
    capiteux en coulée d’herbes sous les vents
   

Et jeter à la tête des pages des mots miroirs et mimétiques
    Creuser le verbe en ses entrailles et lui arracher des
    lambeaux d’un monde repu de ripailles
   

Crise de mots épileptiques cousus dans des linceuls
    trop blancs, trop étriqués pour l’encre noire qui geint dans ses étirements
    Trancher dans le vif de la chair, la chair chérie des mots charnus
   

Tisser enfin un monde neuf qui ouvrirait l’œil sur le vieux.

Marie Bataille

est une poétesse contemporaine, romancière et professeur de lettres, critique et membre du comité d'Ecrits-vains.com