Du Philippe Soupault, merci Libellule, comment as-tu deviné que j'adulais ce poète surréaliste?

Je file les rayons de lune
le vent qui souffle et la fumée
je file les lambeaux de brume
les cheveux d'ange et les reflets
Je choisis les parfums très doux
les lueurs de l'aube et les sources
pour ma quenouille de cristal
et mes rêves les plus secrets

Quand le soir tombe je file encore
pour que passent le temps et la vie
Je prépare mon crépuscule
mon agonie et mon décès
Tous les fils de ma vie s'emmêlent
et je me perds dans mes regrets
dans l'écheveau de mes remords
en attendant l'heure de la mort

Philippe Soupault

Merci Anne pour cette contribution.