La chanson de toile est chantée par les femmes occupées à filer, broder ou tisser. C'est  l'une des formes poétiques les plus anciennes de la littérature française, très populaire au Moyen Âge... La Bibliothèque nationale possède un manuscrit de chanson de toile du 12e/13e siècle (hélas, pas de photo du manuscrit!).
En revanche, photos de jeune femme brodant une chanson de toile (dans un superbe effet de miroir, le terme désigne également l'ouvrage de dame réalisé en chantant) dans une reconstitution médiévaliste ici.
Petit article intéressant sur le point de vue féminin dans les chansons de toile ici - où l'on apprend qu'il existe également le genre de la chanson de mal-mariée - et le genre viril de la chanson de croisade!

Une chanson de toile d'Emilie Simon s'écoute ici.

Celle-ci est écrite par Jacqueline; elle a cette nostalgie des chansons de toile d'antan:

 

Chanson de toile

 Tourne, tourne et tord le fil
La fileuse n´est pas ici
Celle qui veut rompre la vie
Tourne, tourne et tord le fil
Elle s´y userait les doigts
Et retournerait sous son toit
Tourne, tourne et tord le fil
Ici le temps ne se meut pas.

 Tourne, tourne et tord le fil
 Que dirons-nous un jour pourtant
 De voir qu´ont grandi les enfants ?
Tourne , tourne et tord le fil
Nous nous tairons comme maintenant
On n´entendra jamais le temps.